Au fil des jours


La Semaine de l'industrie du 26 mars au 1er avril

01-02-2018 : 11h59


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

31-01-2018 : 17h38


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieNotice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

GPEC : la CFTC signe l'accord national


La Fédération CFTC de la Métallurgie signe l’Accord national du 17 mai 2010 relatif à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) dans la Métallurgie.
L’UIMM et les Fédérations CFTC, FO, CFE/CGC, CFDT ont signé cet accord, concluant ainsi la négociation ouverte depuis le 23 décembre 2009.

Pour la Fédération CFTC de la Métallurgie, l’accord de branche vise à conforter et renforcer les dispositifs de GPEC, plus particulièrement à destination des PME et des TPE, pour mieux anticiper leurs besoins en emplois et compétences et pour sécuriser les parcours professionnels des salariés.

Les principales revendications portées par notre Délégation :
  • Clarifier la notion de GPEC dans la branche, et le champ des actions possibles au service de la compétitivité de l’entreprise et de la maîtrise des parcours professionnels des salariés, garante de l’emploi ;
  •  inciter et accompagner les entreprises pour une véritable démarche GPEC (communication, méthodes, outils, ...);
  • mettre à la disposition des différents acteurs un cadrage économique par secteur et une anticipation des évolutions majeures de l’emploi, des métiers et des compétences associant les  instances représentatives de la branche lors de la diffusion de l’information (CPNE, CPREFP).
  •  prendre en compte d’une part, la logique nationale portant sur les métiers et les qualifications, et d’autre part, la logique territoriale plus centrée sur l’emploi et les compétences individuelles ;
  • développer et mettre en œuvre les accompagnements des salariés pour maintenir et développer leurs compétences en fonction du marché de l’emploi et sécuriser leur parcours professionnels ;
  •  encadrer la mobilité professionnelle à la demande du salarié, ainsi que le prêt de main- d’œuvre ;

dans le cadre de la réglementation et des accords interprofessionnels et professionnels nationaux, notamment les accords relatif à la formation professionnelle et à l’emploi, et, plus particulièrement, à l’emploi des seniors ;

  • en tenant compte  de la crise actuelle,
  • des défis technologiques avec, en conséquence, une évolution rapide des métiers ainsi que les nouveaux enjeux environnementaux ;
  • du défi démographique avec une pyramide des âges déséquilibrée et un besoin de renouvellement des compétences ;
  • du défi de l’écologie et de nouvelles exigences des consommateurs;

La Fédération CFTC de la Métallurgie a, par sa signature, ouvert la voie. Reste maintenant à nos responsables en régions à s’approprier cet accord pour le faire vivre.

Eric CRUCHET
Secrétaire Général Adjoint
Négociateur UIMM