Au fil des jours


CFTC Airbus Nantes : savoir faire face

18-10-2017 : 14h56


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

27-06-2017 : 17h08


La revue de presse de la CFTC Métallurgie

27-06-2017 : 18h10


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieRestez à la page !Notice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
 

Le Premier Ministre, François Fillon, a mis en place le 8 juillet la Conférence Nationale de l’Industrie (CNI), une instance consultative. Proposée lors des Etats Généraux de l’Industrie (EGI), la Conférence nationale a pour objectif de conseiller et formuler des propositions et des avis à l’intention des pouvoirs publics dans le domaine de l’industrie et des services qui y sont liés.

La CNI est composée des « représentants des entreprises industrielles » (employeurs), des « représentants des salariés de l’industrie » (syndicats) et de personnalités qualifiées nommées par le Premier ministre. Concernant le collège des salariés de l’industrie, la CFTC a désigné deux représentants. Il est à regretter, une fois de plus, que la Fédération de la Métallurgie n’ait pas été associée aux choix de ces personnes et qu’aucun métallo n’y figure, alors qu’elle constitue la principale Fédération de l’industrie au sein de la Confédération.

L’une des tâches principales du CNI sera notamment de constituer des comités stratégiques de filières chargés de traiter de façon spécifique les questions relatives aux différents secteurs qui les composent et aux relations entre les différents acteurs de ces filières.
 
D’ores et déjà, le Ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, a déclaré son intention de réformer la législation en vigueur dans le domaine de la sous-traitance, en particulier la loi du 31 décembre 1975, et de présenter une loi à la rentrée. Notamment dans leur viseur :
les incitations à la délocalisation,
les manquements aux relations contractuelles (par exemple en proposant un calendrier de baisses des prix sans engagement de durée ni de volume),
ou la spoliation des droits de propriété intellectuelle (les sous-traitants se trouvant dans l’obligation de transférer leurs droits aux clients).

 Lancement du comité stratégique de la filière automobile

Annoncé lors du Mondial de l'automobile, ce lancement intervient quinze jours après celui du comité stratégique du secteur aéronautique.

Lire l'article ]