Au fil des jours


La Semaine de l'industrie du 26 mars au 1er avril

01-02-2018 : 11h59


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

31-01-2018 : 17h38


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieNotice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Communiqué de presse du 23 décembre 2010


La CFTC a signé l'accord salarial minima ingénieurs et cadres

et le point de vue de la CFTC concernant l'agenda social 2011
 
 
La Fédération CFTC de la Métallurgie a signé le 22 Décembre 2010 L’Accord National sur le barème des appointements minimaux garantis des Ingénieurs et Cadres à partir de l’année 2011. 

Après la négociation pour l’année 2010 qui avait échoué, la Fédération CFTC de la Métallurgie avait pour impératif la volonté de parvenir à un accord envoyant un signe fort. C’est chose faite avec une augmentation des grilles de 2, 3%.

A noter qu’un effort particulier a été fait sur le seuil d’accueil (niveau 60) avec une progression de 13 % qui est maintenant aligné sur le niveau 68, même si niveau 60 ne concerne qu’une population limitée.

La Fédération CFTC de la Métallurgie invite ses négociateurs en région à négocier localement sur cette base de 2,3 %.

L’agenda social 2011 a été arrêté. Outre les Négociations Annuelles Obligatoires, il comprendra des négociations dans les domaines suivants :

  • La Formation Professionnelle
  • Le champ d’application des accords collectifs
  • L’emploi des personnes en situation de handicap
  • La participation, l’épargne salariale
  • Les conditions de travail et la pénibilité
  • La précarité dans l’emploi
  • Une réflexion sur les classifications

La délégation CFTC note la prise en compte de ses demandes mais regrette par avance le côté réducteur dont fait preuve l’UIMM sur deux sujets essentiels :

Les conditions de travail et la pénibilité : L’UIMM a accepté le principe d’une négociation portant uniquement sur l’aspect prévention (aménagement horaire fin de carrière) et refuse l’aspect réparation (cessation anticipée) ce qui posera problème.

Les classifications : l’UIMM accepte une réflexion mais n’est pas disposée à remettre en cause ce qu’elle estime être « la colonne vertébrale » de la convention collective. Pour la CFTC, les classifications datant de près de 40 ans ne tiennent plus compte du nouveau cadre de la durée de la vie professionnelle, ce qui n’est pas acceptable. Une refonte est indispensable.

Contact presse : Véronique Lafon-Rémont
Téléphone : 01 43 65 56 95