Au fil des jours


La Semaine de l'industrie du 26 mars au 1er avril

01-02-2018 : 11h59


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

31-01-2018 : 17h38


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieNotice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Communiqué de presse du 3 juillet 2017

 
Vincennes, le 3 juillet 2017 

 
 
 
 Représentativité : rétablir l’équité

entre organisations syndicales et partis politiques

 

Le Conseil fédéral de la métallurgie CFTC s’est réuni les 28 et 29 juin. Il estime nécessaire qu’au moins l’une des ordonnances que prépare actuellement le gouvernement remette en cause le calcul de la représentativité (qui n’a été imposé qu’aux organisations syndicales de salariés).

Le Conseil fédéral de la métallurgie considère en effet que les systèmes et les lois doivent être justes et équitables.

- Pourquoi reconnaît-on la représentativité d’un parti politique et donc son financement à partir du moment où il obtient 5% des voix, alors qu’un syndicat n’est représentatif qu’avec 10% dans les entreprises et 8% dans les branches ?

Joseph Crespo, président fédéral, et l’ensemble du Conseil national de la métallurgie, demandent donc au gouvernement de légiférer par ordonnance afin de rétablir l’équité.

-  Ou bien les partis politiques sont représentatifs à partir de 8 ou même 10%, comme les syndicats, ou bien l’ensemble du monde politique et syndical est logé à la même enseigne et c’est le chiffre de 5% qui est la règle pour tous.

- Le Conseil fédéral, par l’intermédiaire de son président Joseph Crespo, demande à être reçu par la ministre du Travail pour évoquer ce sujet mais aussi et surtout l’avenir des entreprises et de nos emplois dans la branche afin d’anticiper les mutations importantes que vont entraîner la digitalisation et la robotisation.

                                                                           

Contact presse : Véronique Lafon-Rémont

Téléphone : 01 43 65 56 95 et 06 73 00 59 09