Au fil des jours


CFTC Airbus Nantes : savoir faire face

18-10-2017 : 14h56


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

27-06-2017 : 17h08


La revue de presse de la CFTC Métallurgie

27-06-2017 : 18h10


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieRestez à la page !Notice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

APERAM Stainless : inquiétude des salariés et élus du CE


15 février 2017
 

Toute l’équipe CFTC de l’usine est mobilisée, ainsi que l’Union départementale CFTC de la Meuse, avec comme unique objectif, assurer la pérennité de l’entreprise, des emplois et des avantages acquis.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
En difficulté depuis 2004, suite à la mauvaise gestion des précédents dirigeants, l'usine meusienne APERAM Stainless Services & Solutions Tubes Europe d'Ancerville qui produit et commercialise des tubes soudés en acier inoxydables devrait être cédée prochainement à la holding allemande MUTARES AG qui se veut spécialiste du "redressement d'entreprises moyennes".

170 salariés travaillent actuellement dans cette usine dont les tubes sont destinés principalement aux industries alimentaires et chimiques. Elle produit également des pots d’échappement pour l’automobile. Il existe aussi une antenne à Annecy (Haute-Savoie) qui emploie 14 salariés.

A noter, une usine proche, MCM, située à Ancerville, assure une sous-traitance (maintenance et rénovation des outillages) et emploie une cinquantaine de salariés. Elle pourrait se trouver fortement impactée par ce changement d’actionnaire.

Cette annonce, précise Bernard Bise, délégué syndical CFTC, a été faite par la direction lors d'un récent comité d'entreprise extraordinaire.

L'intersyndicale CFTC-FO-CFDT est inquiète car la holding MUTARES AG est selon elle "un fonds de redressement qui dégraisse et remonte des boites pour les revendre ensuite à un meilleur prix (...) " a t-elle déclaré récemment  au quotidien l'Est républicain. Elle est défavorablement connue dans certains milieux économiques et chez les organisations syndicales. Leur gestion « nébuleuse » et controversée a déjà fait l’objet de nombreux articles ces dernières années dans la presse (cf le dossier Pixmania par exemple). 

-----------------------------------------------

Les élus du CE APERAM ont diffusé le 19 janvier le communiqué (lire les extraits ci-dessous) dans lequel ils fustigent les manquements constatés lors de la procédure d'information du CE.

« L’ordre du jour du CE du 9 janvier 2017 n’a pas été réalisé comme le prévoit la législation. A ce jour les membres du CE n’ont reçu qu’un document de 10 pages qui nous apprends le nom du repreneur, et les 6 millions d’investissement que celui-ci envisagerait de réaliser, sans préciser pourquoi, ou, comment et quand. Lors de la réunion du 12 janvier 2017, le représentant de notre actionnaire et le Président du CE n’ont répondu à aucune des questions stratégiques posées par vos élus au motif que, c’est à la Société Mutares le futur actionnaire de répondre. Lors de cette réunion les élus ont remis des questions écrites à la Direction et attendent toujours les réponses. A la réunion du 16 janvier 2016, nous avons eu quelques réponses verbales de la part de la Société Mutares et là encore pas de remise de documents. A ce jour le CE ne peut toujours pas travailler avec des morceaux d’informations incomplète. 

A ce jour le Président du CE ne peut donc pas dire que la Société Mutares a présenté l’ensemble de son projet et répondu à l’ensemble des questions des élus du personnel. La réglementation est claire la Direction doit donner l’ensemble des éléments, informations et documents aux membres du CE ainsi qu’à notre expert-comptable.

A ce jour la Direction, ne peut pas dire que le délai de deux mois pour permettre au CE de rendre un avis court. A ce jour elle n’a remis aucun document clair précis pouvant permettre aux membres du CE de travailler sur le dossier de changement d’investisseur.
 
Les élus du CE doivent veiller à ce que la procédure de consultation du comité d’entreprise se fasse en conformité avec la réglementation en vigueur.
 
 Le rôle du comité d’entreprise est de rendre un avis et veiller à ce que le projet présenté corresponde bien aux intérêts de l’entreprise et de l’ensemble des salariés."
 
Les élus du CE Aperam Stainless Services & Solutions Tubes Europe
 
 
---------------------------------- 

La visite de l’expert de la société OSCEA pour faire un point d’étape sur sa mission n’a pas levé les inquiétudes, notamment sur la pérennité du site, les emplois et les garanties concernant les investissements. Au vu de cette première analyse, un courrier va être adressé à la direction du groupe APERAM et à MUTARES. A ce jour, l’intersyndicale est toujours en attente d’une entrevue avec le PDG du groupe APERAM afin d’obtenir des garanties.

Suite à la visite de l’expert, les élus du CE ne comprennent pas, au vu des bénéfices* réalisés par le groupe, pourquoi il n’assume pas ses responsabilités en investissant directement sur le site.

*les donnés financières figurent dans les nombreux sites spécialisés comme boursier.com, zonebourse .com etc.)