Au fil des jours


La branche de la métallurgie en France

31-01-2018 : 17h38


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

Toutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieNotice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées

Accés presse

Questions/réponses du ministère du travail concernant la Rupture conventionnelle collective (RCC)

Inscription des adhérents aux formations syndicales

Revue de presse de la CFTC Métallurgie
Lire les articles parus dans la presse sur l'actualité sociale et industrielle : actualité dans les entreprises, emploi, salaires ...

La branche de la métallurgie en France

Quelle vulnérabilité des travailleurs européens face aux conditions de travail dégradées ?
Une étude du Centre d'études de l'emploi et du travail

Ford doit maintenir 1000 emplois en CDI à l'usine de Blanquefort (Gironde)
Une décision de justice du 2 novembre

Un site Internet consacré aux élections professionnelles
Les résultats des élections professionnelles accessibles aux internautes



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Le nouveau dispositif sur le maintien de salaire dans le cadre du congé formation économique, sociale et syndicale

 
Octobre 2015
 
En résumé, que dit la loi ?
 
La loi sur le dialogue social du 17 août 2015 clarifie la prise en charge des pertes de salaire dans le cadre du CFESS et prévoit le maintien de tout ou partie de la rémunération sous certaines conditions (Nouvel article 3142-8 du Code du travail).
 
 => Dans l’idée : l’employeur est tenu dans un premier temps de maintenir la rémunération du salarié.  C’est ensuite à la structure CFTC organisatrice du stage (l’UR et la FD) de « rembourser » l’avance faite par l’entreprise.
 
Si ce n’est pas fait, l’entreprise est autorisée à faire une retenue de salaire du salarié en fin d’année « pour se rembourser ».
 
Condition préalable : L’organisation syndicale doit satisfaire aux critères de respect des valeurs républicaines et d'indépendance, être légalement constituée depuis au moins 2 ans ; avoir un champ professionnel et géographique couvrant celui de l'entreprise ou de l'établissement. 
C’est le cas pour la CFTC… jusqu’ici tout est simple…
 
 
NB :
vous trouverez sur la page adhérents de ce site (accessible aux adhérents en rentrant votre nom et votre code INARIC), le support Powerpoint présentant ce nouveau dispositif.