Au fil des jours


La Semaine de l'industrie du 26 mars au 1er avril

01-02-2018 : 11h59


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

31-01-2018 : 17h38


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieNotice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

La BJOC de 2012 à 2014


Juin 2014 

Exposé de Valère Jung lors du Comité national de la Fédération Métallurgie CFTC

La BJOC de 2012 à 2014

La branche de la Bijouterie Joaillerie Orfèvrerie des diamants-Pierres et Perles et activités qui s’y rattachent comprend environ 9 000 salariés recensés par AGEFOS PME et 12 000 salariés au sens de la Déclaration annuelle de données sociales (DADS).

L’activité conventionnelle de cette branche est restée très soutenue ces deux dernières années du fait :

  •      du dynamisme et de l’intérêt que porte la Fédération BJOC à la construction d’un dialogue social ouvert et évolutif.
    Leurs clients ne sont pas en France, leurs clients c’est le monde, et s’ils veulent être présents sur les marchés mondiaux, il faut qu’ils soient les meilleurs.
  • de l’engagement des partenaires sociaux à construire un partenariat social permettant à l’ensemble des salariés et leurs entreprises, d’évoluer à la pointe mondiale de leur savoir faire, seule garantie de pérennité des emplois et des entreprises dans le contexte de concurrence déloyale (contrefaçons) mondiale auxquels sont confrontés leurs produits.

Le grand chantier de ces deux dernières années fut la refonte complète de la convention collective de la BJOP qui a abouti le 30 janvier 2014 à la signature d’une nouvelle convention collective de branche, après 45 ans,  par toutes les organisations représentatives après 23 réunions de groupe techniques et 8 négociations en CPN.

L’autre axe fort des négociations fut la Formation Professionnelle où au travers d’un accord Etat (DGEFP), la région Ile de France (ARACT IDF), nous avons lancé au 2ème semestre 2012 au travers de l’Observatoire des métiers, un EDEC national (Engagement Développement Emplois et Compétences) ayant pour but de déterminer les conséquences et implications pour tous les acteurs de la branche de l’évolution :

  • Des marchés
  • Des mutations technologiques
  • Des métiers
  • Des populations de salariés

Ceci afin de déterminer les besoins en compétences futures, les métiers et savoir- faire en danger de disparation et la valorisation des acquis de l’expérience des salariés concernés.

Ces différents travaux se sont aussi soldés par des accords créant de nouveaux référentiels métiers (CAP métier d’art vers « BMA » Brevet des Métiers d’Art et « DMA » Diplôme des Métiers d ‘Art) avec bien sûr des avenants à la classification fixant des seuils minis adéquats aux nouvelles qualifications requises.

De nouveaux « CQP » ont été créés tenant compte des résultats des études et travaux cités précédemment (polissage, sertissage et joaillerie).

7 nouveaux référentiels métiers sont en cours d’élaboration :

  • Orfèvre
  • Lapidaire
  • Joaillier
  • Polisseur
  • Sertisseur
  • Prototypiste DAO/PAO
  • Responsable atelier
  • Responsable qualité

Un accord unanime a été trouvé sur les salaires minimaux dans la branche en 2012, 2013 et 2014. Un accord santé de branche (non obligatoire à ce jour) a été signé en 2013 ; il sera mis en conformité (et rendu obligatoire) avec les décrets d’application à venir.

Lors des calculs de représentativité de 2012, la CFTC a obtenu + de 17% des suffrages exprimés (2ème organisation derrière la CGT) et 30% des salariés de la branche se sont exprimés dont 436 pour la CFTC (sur 2600).

Ce tableau est malheureusement obscurci par les difficultés chez GL bijoux où nous étions majoritaires et dont la moitié des salariés ont été licenciés ainsi que notre délégué syndical Pierre Bourdier qui m’avait aussi secondé efficacement dans les négociations nationales BJOC.

Un grand merci à Pierre qui après trois plans sociaux, a jeté l’éponge et après une période de formation va tenter de devenir auto entrepreneur ; nous lui souhaitons bon vent.

Merci aussi à notre juriste qui nous a efficacement aidé au cours de ces dernières années.

Malgré les difficultés rencontrées, la CFTC continue de se développer dans cette branche.