Au fil des jours


La Semaine de l'industrie du 26 mars au 1er avril

01-02-2018 : 11h59


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

31-01-2018 : 17h38


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieNotice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Communiqué de presse du 24 février 2012

 
UIMM : constat d'échec sur la pénibilité
 

L’ultime réunion de négociation s’est tenue mercredi 22 février.

La Fédération CFTC de la Métallurgie a tenté jusqu’au bout de faire modifier le texte proposé en y incluant un compte épargne temps de Branche dédié à la pénibilité, ainsi qu’un taux d’abondement minimum de 25% de la part des employeurs, comme le Conseil Fédéral en avait donné mandat.

La délégation UIMM n’a pas apporté une réponse positive à cette demande.

En conséquence, la délégation CFTC, trouvant cette proposition d’accord déséquilibrée car portant l’essentiel du texte sur le volet prévention, reconnaissant au passage des propositions non dénuées d’intérêts sur ce seul aspect, a émis un avis négatif, comme d’ailleurs la totalité des organisations syndicales de salariés.

La Fédération CFTC de la Métallurgie regrette vivement ce rendez vous manqué, comme l’avait été celui au niveau de l’inter-pro.

La réparation de la pénibilité devra recevoir une réponse positive rapidement car avec le recul de l’âge du départ en retraite, il est illusoire de penser que les salariés exposés puissent continuer une activité dite pénible jusqu'à son terme, sans conséquence dramatique sur leur santé.
 
La délégation CFTC trouvait le verre à moitié vide. La délégation patronale le trouvait à moitié plein. En tout état de cause, pour les salariés exposés, le BON COMPTE N’Y ETAIT PAS.
 
Contact presse : Véronique Lafon-Rémont
Téléphone : 01 43 65 56 95