Au fil des jours


Qu’en pensent les femmes ?

08-03-2017 : 11h12


APERAM Stainless : inquiétude des salariés et élus du CE

15-02-2017 : 16h07


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

Maya Besnardeau, conseillère fédérale, demande aux femmes leur avisNotice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées

Accés presse

Revue de presse de la CFTC Métallurgie
Lire les articles parus dans la presse sur l'actualité sociale et industrielle : actualité dans les entreprises, emploi, salaires ...

Au revoir PSA Retail, bonjour Citroën Champ de Mars

Qu’en pensent les femmes ?
Maya Besnardeau, conseillère fédérale, demande aux femmes leur avis

Projet Gemini chez Airbus
la direction avance sur des mesures sociales d'accompagnement

APERAM Stainless : inquiétude des salariés et élus du CE

LE METALLO N° 153 : ERRATUM

Humanis : notice d'information pour les adhérents et leurs conjoints
Des documents peuvent être téléchargés

Les conseillers du salariés CFTC
Un rôle important pour les salariés des TPE qui ne bénéficient pas de syndicats

Loi travail : synthèse CFTC
Documents à télécharger

Rejoignez la CFTC Métallurgie sur Twitter



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Horaire et répartition


Février 2012


-La durée hebdomadaire du travail s’inscrit, en principe, dans le cadre d’un horaire collectif, c’est-à-dire uniforme pour l’ensemble des salariés de l’établissement ou pour une partie d’entre eux seulement.

-L’employeur est autorisé à déroger à la règle de l’horaire collectif en instituant dans l’entreprise des horaires individualisés. L’institution d’horaires individualisés est subordonnée à la demande du personnel.

-La journée de travail comprend des périodes de travail effectif et des temps de pause et de repos obligatoires.

Temps de pause : Dès que le temps de travail quotidien atteint 6 heures, pauses non comprises, le salarié bénéficie d’un temps de pause d’une durée minimale de 20 minutes, sauf stipulations conventionnelles plus favorables (C. trav. art. L 3121-33).

Repos quotidien : Tout salarié bénéficie d'un repos quotidien d'une durée minimale de 11 heures consécutives (C. trav., art. L. 3131-1).

Ce repos quotidien vient s'ajouter aux heures de repos hebdomadaire (C. trav, art. L. 3132-2).

Il est possible de déroger aux règles du repos quotidien par convention ou accord collectif de travail étendu, ou par convention ou accord collectif d'entreprise ou d'établissement. (C. trav., art. L. 3131-2, al. 1er). A défaut de convention ou d'accord collectif, l'employeur peut être autorisé par l'inspecteur du travailà déroger à la durée minimale de repos quotidien en cas de travaux urgents en raison d'un accident ou d'une menace d'accident, ou de surcroît exceptionnel d'activité. (C. trav., art. L. 3131-2, al. 2).

-Amplitudes : On appelle amplitude de la journée de travail, le nombre d’heures comprises entre la prise de poste et sa fin et comprenant les heures consacrées aux pauses. L’amplitude journalière du travail ne peut dépasser 13 heures.