Au fil des jours


Qu’en pensent les femmes ?

08-03-2017 : 11h12


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

Maya Besnardeau, conseillère fédérale, demande aux femmes leur avisNotice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées

Accés presse

La CFTC Citroën (VOCD) déplore les réductions d'effectifs et leurs conséquences

Tout savoir sur les services de l'automobile en une affiche

CFTC Saint-Gobain
La CFTC publie une newsletter juridique

NAO chez Ford Aquitaine industries
La CFTC a signé l'accord

Département du Var : signature d'un accord relatif à des mesures urgentes en faveur de l'emploi et de la formation professionnelle dans le secteur aéronautique

Les négociations salariales 2017 chez PSA

Revue de presse de la CFTC Métallurgie
Lire les articles parus dans la presse sur l'actualité sociale et industrielle : actualité dans les entreprises, emploi, salaires ...

Accords nationaux de la métallurgie
Lire l'accord national du 23 septembre 2016 relatif à l'emploi dans la métallurgie

Qu’en pensent les femmes ?
Maya Besnardeau, conseillère fédérale, demande aux femmes leur avis

Humanis : notice d'information pour les adhérents et leurs conjoints
Des documents peuvent être téléchargés

Les conseillers du salariés CFTC
Un rôle important pour les salariés des TPE qui ne bénéficient pas de syndicats

Loi travail : synthèse CFTC
Documents à télécharger

Rejoignez la CFTC Métallurgie sur Twitter

Un site Internet consacré aux élections professionnelles
Les résultats des élections professionnelles accessibles aux internautes



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Le machinisme agricole de 2012 à 2014

 Juin 2014
 
Exposé de Valère Jung lors du Comité national de la Fédération CFTC Métallurgie
 
Les services du machinisme agricole et activités qui s’y rattachent (2012-2014)

 Cette convention collective est composée de quatre branches distinctes :

  • Entreprises de commerce, de réparation et de location 
  • De tracteurs machines et matériels agricoles (SEDIMA)
  • De locations de matériels de travaux publics, de bâtiment et de manutentions (DLR)
  • De matériels de motoculture de plaisance, de jardins et d’espaces verts (SMJ)

Et en 4ème branche, la Fédération Nationale des Artisans Ruraux (FNAR) constitué uniquement d’entreprises de moins de 10 salariés.

L’ensemble de ces secteurs d’activité représente toutes branches confondues entre 72 000 salariées et 90 000 salariés selon les sources (AGEFOS PME ou DADS).

L’activité du dialogue social de la branche est déterminée et mis en œuvre au travers de la Commission Paritaire Nationale qui réunit l’ensemble des partenaires sociaux entre 8 et 10 fois par an, selon les besoins des évolutions sociales et l’activité des différentes commissions et groupes de travail qu’elle génère en son sein.

Les principales commissions, groupes de travail et associations actives ces deux dernières années sont :

  • La Commission Paritaire Nationale qui pilote et finalise (ou pas) tous les projets d’accords et d’avenants dans la Convention Collective (23 réunions).
  • La CNPPE (Commission Nationale Paritaire Pour l’Emploi) qui analyse les bilans d’activité des 4 branches, statue et oriente les stratégies de formations professionnelles prioritaires pour chaque branche et propose à la Commission Paritaire Nationale les différents projets d’évolutions (5 réunions).
  •  La section Paritaire Professionnelle (SPP) qui contrôle, statue et pilote toutes les activités financées par notre OPCA AGEFOS –PME au travers d’une structure dédié AGEFOMAT (13 salariés) (5 réunions).

          -Montants des cotisations versées par les entreprises et applications des orientations définies par la CPNE concernant le plan de formation des entreprises de moins de 10 salariés, 10 à 49 salariés et de plus de 50 salariés.

          - Elle fixe aussi les barèmes de remboursement des formations engagées par les entreprises, établit un bilan qualitatif annuel des formations

          - Elle élit en son sein une commission paritaire de suivi
 
Autres structures fonctionnant à plein régime depuis 2012 : 



L’observatoire des métiers
qui fait le bilan des évolutions techniques, des besoins et des contraintes des salariés et des entreprises de la branche et fait des propositions à la CPN (12 réunions).
 
La commission de suivi des accords d’entreprises dépourvus de représentation syndicale (9 réunions).

-        L’AGEFIDIS, Association de Gestion et de Financement du Dialogue Social dans la convention collective hors FNAR qui a une structure dédiée l’ADSAMA (Association paritaire nationale pour le Développement du dialogue social dans le Secteur de l’Artisanat du Machinisme Agricole) (3 réunions)

Les travaux de ces différents groupes de travail, commissions et associations (environ 60 réunions + les préparatoires) ont abouti à la signature par notre organisation de 13 accords ou avenants dans cette convention collective et 3 échecs (non signature CFTC).

-        Accords finalisés et signés par la CFTC :

          - La révision de la convention collective (gros chantier qui a nécessité plus de 5 ans de négociation)

          - Compte Epargne temps

          - La pénibilité

          - Le diagnostic emplois jeunes et salariés âgées

          - Le contrat de génération

          - Le financement du dialogue social

          - Les clauses de non concurrence de certains emplois cadres et assimilés

          - La Désignation de l’OPCA de branche et les règles de fonctionnement relatifves à la collecte et au financement de la formation professionnelle

          - Avenants modifiant la grille de classification ;

          - Avenants sur les salaires minimum ;

          - Avenant sur la gestion et l’utilisation des « Fonds Paritaires de la Sécurisation de Parcours Professionnels » (FPSPP) ;

          - Avenant sur l’évolution de la Formation Professionnelle.

Dans cette branche, nous sommes en pénurie de salariés qualifiés (réparation des machines agricoles et de toutes les machines s’y rapportant), sachant que les salaires vont de 2000 jusqu’à 4500 euros pour un professionnel qualifié.

Principaux projets d’accords en cours de négociation :

  • La GPEC
  • La couverture santé de tous les salariés de la convention collective
  • Les évolutions de la Formation Professionnelle voulues par le législateur.
     
    Telles sont les grandes lignes de notre activité au sein de cette convention collective et je remercie nos juristes pour l’aide apportée ces deux dernières années.

Représentativité dans la branche fin 2012 :

Sur les 90 000 salariés de la branche 25 811 se sont inscrits, 4 706 ont voté, 4 119 se sont valablement exprimés (-  de 5% des salariés) ; la CFTC a obtenu 283 voix soit 6,87 % ; il nous manquait 47 voix pour avoir les 8 % de représentativité.
 
 

 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Observatoires des métiers et des qualifications

 
5 février 2013
 
L'observatoire paritaire des métiers et des qualifications de la distribution, de la location et de la maintenance des matériels agricoles, de travaux publics, de manutention et de parcs et jardins, a créé récemmentson site internet.
 
La branche professionnelle des « entreprises de commerce, de location et de réparation de tracteurs, machines et matériels agricoles, de matériels de travaux publics, de bâtiment et de manutention, de matériels de motoculture de plaisance, de jardins et d'espaces verts », dite SDLM, a signé, le 4 février 2005, un accord créant un Observatoire pour accompagner sa politique volontariste en matière d’emploi et de formation.
 
L'Observatoire est piloté par un conseil d’administration paritaire composé, à parts égales, de représentants de chacune des organisations syndicales représentatives des salariés, dont la CFTC, et de représentants de chaque organisation professionnelle d'employeurs (DLR, FNAR, SEDIMA, SMJ).
 
 
 
 
 

 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Services du machinisme agricole, des matériels du bâtiment, des travaux publics, des parcs et jardins…

 
   Avril 2011
 

Le point avec Valère Jung qui négocie les accords dans la branche.
Cette convention collective nationale qui concerne près de 72 000 salariés* comprend  les entreprises :
 
 
 
 
  • de commerce, de location et de réparation de tracteurs ;
  • de machines et matériels agricoles ;
  • de matériel de travaux publics ;
  • de bâtiment et de manutention de matériels de motoculture, de plaisance, de jardins et espaces verts.

Côté patronal, il existe quatre grandes unions :

  • La Fédération nationale des artisans et petites entreprises en milieu rural (FNAR) ;
  • Le syndicat SMJ : union nationale des spécialistes en matériels de parcs et jardins ;
  • Le SEDIMA : Syndicat national des entreprises de service et distribution du machinisme agricole.
  • Le DLR : Fédération nationale des Distributeurs, Loueurs et Réparateurs de Matériels de bâtiment, Travaux publics et de Manutention.
 
* Dont 52 600 salariés dans 1500 entreprises de plus de 10 salariés, et 19 200 salariés dans 5200 entreprises de moins de 10 salariés.
 


 Machinisme agricole et matériels du bâtiment et travaux publics

Les actions menées par la CFTC et les partenaires sociaux entre 2006 et 2009.

Lire l'article ]