Au fil des jours


CFTC Airbus Nantes : savoir faire face

18-10-2017 : 14h56


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

27-06-2017 : 17h08


La revue de presse de la CFTC Métallurgie

27-06-2017 : 18h10


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieRestez à la page !Notice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Dialogue social au sein de la branche GESIM

 
 
 Entre 2006 et 2009, seuls les avenants négociés au niveau de la branche GESIM (Groupement des entreprises sidérurgiques et métallurgiques) ont permis de réactualiser les niveaux des minima garantis des grilles en moyenne de 2%.

Une prime de vacances revalorisée à 720 euros, les primes de panier à + de 1,56% et la valeur du point à + de 1,64%, l’indemnité kilométrique progressant quant à elle à plus de 1,5%.

Le plus important est la neutralisation du chômage dans le calcul de la prime de vacances !

La CFTC a contractualisé, soucieuse de préserver une partie du pouvoir d’achat des salariés.

Un nouvel avenant à la Convention collective a été signé le 4 mars 2010 :

  •  La prime de vacances : 750 euros (progression de 4,16%) ;
  •  l’indemnité de panier : 13,20 euros (+1,14%) ;
  • l’indemnité d’éloignement progresse de 1,20% ;
  • la valeur du point d’ancienneté passe à 4,41 euros (soit +1,37%) ;
  •  le barème annuel garanti (BAG) progresse de 1,37 à 1,75% selon les niveaux.

Ces mesures prennent effet au 1er avril 2010.

Les périodes de chômage partiel sont neutralisées (elles n’impacteront pas la durée des congés légaux).

A la demande de la CFTC, un groupe de travail se réunira cet automne pour étudier le déplafonnement de la prime d’ancienneté.