Au fil des jours


CFTC Airbus Nantes : savoir faire face

18-10-2017 : 14h56


L'apprenti, un salarié à part entière

27-06-2017 : 16h58


La branche de la métallurgie en France

27-06-2017 : 17h08


La revue de presse de la CFTC Métallurgie

27-06-2017 : 18h10


Les partenaires de la CFTC Métallurgie

07-03-2016 : 15h46


Humanis

03-11-2016 : 10h43

En savoir plus sur le site du ministère du travailToutes les données à jour sur le site de l'Observatoire de la métallurgieRestez à la page !Notice d'information pour les adhérents et leurs conjoints

Partager :

Share |

Rendez-vous & Agenda du président et du secretaire général

Chat Réunions Assemblées



Rechercher   
 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Tout savoir sur la branche des services de l'automobile en une affiche


Mai  2017
 
Voici l'affiche réalisée par l'ANFA* présentant la branche des Services de l'automobile en quelques chiffres et graphiques. 
 
*  Association Nationale pour la Formation Automobile

 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

La CFTC Citroën (VOCD) déplore les réductions d'effectifs et leurs conséquences

Mai 2017
 
Services de l'automobile 
 
 Le 1er juin, la SCCVO devient la SAS Véhicules d’occasion Citroën DS « VOCD ».
 
La CFTC déplore la forte réduction des effectifs en quelques mois à peine. "La compétitivité prend le pas sur l'humain", et pour la CFTC, "la ligne jaune est en passe d'être franchie".
 
En savoir plus dans ce tract du 29 mai 

 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Communiqué CFTC Citroën Succursales suite au CCE du 19 octobre

 
 
Octobre 2016
 
Services de l'automobile 
 
Le 19 octobre, les membres du CCE de la Société commerciale Citroën (SCC) ont été consultés sur le projet d'intégration des établissements de la Société commerciale Citroën (SCC) et de la SCA au sein d'une société unique appelée PSA Retail SAS.
 
Ce projet est en quelque sorte l'épilogue de la politique de convergence SCC SCA commencée depuis déjà plusieurs années. 
 
Le projet sera effectif le 1er juin 2017. La  CFTC est la seule organisation syndicale de la SCC à s'être abstenue lors de la consultation. 
 
En savoir plus en lisant le communiqué CFTC Citroën Succursales diffusé suite au CCE du 19 octobre. 
 
 
 
 
 

 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Citroën Retail : les propositions de la CFTC pour les NAO

 
Mars 2016
 
Pour le premier volet des négociations annuelles obligatoires (NAO) 2016, les propositions de la CFTC Citroën Retail (succursales Citroën) sont en ligne sur son Blog
 
Consulter le Blog de la CFTC Citroën
 
 
 

 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

L’Observatoire de Branche des Services de l’Automobile (OBSA) lance son portail internet.

 
Mars 2016
 
 
 
 
 

Pour valoriser les travaux de la Branche et leur donner une visibilité supplémentaire, les partenaires sociaux ont souhaité réaliser un portail Internet dédié à la Branche et à ses acteurs, accessible à l’adresse suivante : www.services-automobile.fr

 
L’OBSA a été créé en 2010 afin de mieux connaître la situation et les évolutions économiques et sociales des entreprises du secteur.
Cet observatoire regroupe les compétences de l’observatoire prospectif des métiers et des qualifications (OPMQ), confié à l’ANFA (Association nationale pour la formation automobile), et celles de l’observatoire de la négociation collective.
 
L’OBSA a pour missions : l’observation des métiers et des qualifications, le rapport annuel de branche, l’observation de la négociation collective.

Sur ce site, la convention collective nationale des services de l’automobile peut être consultée et téléchargée.

Le rapport annuel des données sociales du secteur est également disponible en ligne et une synthèse est présentée sous forme d’un flip book interactif.

Enfin, le portail redirige vers les sites Web des acteurs, organisations patronales et salariales, qui négocient la convention collective et qui oeuvrent en commun pour le développement de l’emploi et la formation des salariés de la Branche.

 


 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Services de l'automobile : le CET pour tous les salariés

 Février 2013
Tous les salariés relevant de la convention collective des services de l’automobile peuvent désormais en bénéficier. L’avenant n°62 du 20 octobre 2011 relatif au compte épargne temps (CET) a été validé par un arrêté d’extension paru au JO du 23 janvier 2013.

« le salarié peut lui-même gérer son compte épargne-temps » explique Albert Fiyoh, responsable CFTC de la branche des services de l’automobile : le salarié peut ainsi se faire indemniser toute période d’absence non rémunérée, obtenir un complément de rémunération, alimenter l’épargne retraite personnelle.

Il peut affecter à son compte tout ou partie d’un grand nombre de droits : congés payés annuels (pour la durée excédant 24 jours ouvrables), congés payés supplémentaires pour ancienneté, jours de réduction du temps de travail, primes d’intéressement, sommes issues de la participation etc.

« Ainsi le salarié qui a un projet à financer dans quelques-années, ajoute Albert Fiyoh, peut mettre de côté ce temps pour préparer son projet. C’est un outil qui apporte de la souplesse pour le salarié et également dans la gestion."

Une annexe à la convention collective (de janvier 2013 ) détermine (en application de l’article1-2 de la CC) « les conditions et limites dans lesquelles le CET peut être alimenté en temps ou en argent à l’initiative du salarié lorsqu’aucun accord collectif d’entreprise ou d’établissement n’est applicable dans ce domaine. »

Le crédit inscrit au CET peut être complété par un abondement de l’employeur, en temps ou en argent. « Dans ce cas, l’abondement doit être attribué à tous les salariés relevant du même groupe et ayant un compte, proportionnellement aux droits de chacun d’eux. ».

La convention collective et ses annexes sont consultables sur le site http://www.services-automobile.fr
 

 
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article

Les services de l'automobile

 

Les constructeurs, les équipementiers ainsi que le branche professionnelle des services de l’automobile ont fait partie des premiers professionnels touchés par la crise économique.

Les marchés d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord régressent. De ce fait, les sur-capacités de production développent une concurrence féroce qui entraîne une politique de rabais minant les marges des entreprises.

Après dix ans de croissance et de rentabilité, le secteur automobile marque le pas et doit relever trois défis :

Rapidité de conception de nouveaux modèles et de véhicules plus propres, 
Amélioration de la productivité ;
Relance commerciale plus attractive.

Après le succès de la Logan, et aujourd’hui de la Dacia, la plupart des constructeurs ont annoncé leur intention de produire un petit modèle à faible coût (7 000 à 8 000 euros) car le prix représente le critère essentiel d’achat.

Dans ce contexte très difficile, notre Fédération s’efforce de préserver les intérêts des salariés de la Branche.

  • en terme d’emplois ;
  • en terme de salaires ;
  • en terme de couverture sociale ;
  • en terme de formation.

Au-delà de la convention collective nationale, la CFTC participe à la gestion des organismes suivants :

  • ANFA : OPCA Formation Professionnelle attaché à la Convention Collective
  • GNFA : Organisme de Formation (conseil et perfectionnement)
  • IRP Auto : Caisse de Retraite Complémentaire et Protection Sociale attachée à la Convention Collective         
  • GREPAC : Organisme de gestion et services aux caisses
  • IRCRA : Caisse de retraite complémentaire Cadres (AGIRC)
  • IRSACM : Caisse de retraite complémentaire des salariés (ARRCO)
  • IPSA : Institut de prévoyance des salariés de l’automobile
  • CEASACM : Association de gestion du capital de fin de carrière
  • APASCA : Association paritaire d’action sociale et culturelle
  • CESA / Gestion du paritarisme de le Branche
  • ADESSA : Gestion de l’Epargne Salariale

 La Branche professionnelle des Services de l'automobile

Les services de l’automobile regroupent « l’ensemble des activités engendrées pendant la durée de vie de l’automobile, de sa sortie de l’usine de fabrication à sa déconstruction et son recyclage ». *

La branche concerne environ 92 000 entreprises, soit près de 470 000 actifs.

Elle comprend :

  • la vente et l’entretien automobile (plus de 330 000 salariés), les auto-écoles,
  • le commerce, la réparation des cycles et motos,
  • les stations service,
  • le commerce d’équipement automobile,
  • le contrôle technique,
  • la démolition,
  • la location automobile,
  • la gestion de parc auto,
  • le nettoyage.

Effectif moyen : 5 salariés par entreprise.

La domination des constructeurs

D'une manière générale, constructeurs français et étrangers sont fortement impliqués dans la distribution de véhicules. En 2005, 55% du parc circulant (véhicules neufs et véhicules d’occasion) ont été achetés dans les réseaux constructeur.

Loin derrière les constructeurs, arrivent les groupes spécialisés dans la distribution automobile. Pour la plupart, ils sont constitués de capitaux familiaux et implantés régionalement.


Les mutations au sein des réseaux : réduction du nombre de partenaires et constitution de plaques régionales de distribution

Les stratégies récentes de certains constructeurs viennent confirmer la tendance de concentration au sein des réseaux.

Suite à l'alliance Renault‑Nissan, les deux marques ont créé un réseau de plaques communes, avec comme objectif une plus grande présence sur le territoire français et la réalisation d’économies d'échelle.

Si le groupe PSA ne développe pas de stratégie bi‑marque, il concentre son réseau suite à des rachats entre distributeurs de la marque. Le réseau Citroën, quant à lui, est resté stable.

En ce qui concerne le Groupe Volkswagen France qui couvre également les marques Audi, Seat et Skoda, il a également réduit le nombre de ses concessions.

L'essor des grands groupes familiaux

En 2002, les 100 premiers groupes de distribution se partageaient plus du tiers du marché du véhicule neuf.

En dépit des opérations de concentration des réseaux de distribution, le secteur reste atomisé : les dix premiers groupes ne représentent que 10% du marché véhicule neuf.
 
Parmi les 15 premiers groupes de distribution en France, on trouve PGA Motors, Zodo et Schuller occupant les trois premières places en 2006. PGA Motors, premier groupe de distribution a racheté une part du capital du numéro trois Zodo.

La concentration a favorisé essentiellement la formation de groupes familiaux régionaux orientés dans un premier temps vers un multimarquisme limité aux marques du portefeuille constructeur.

Les concessionnaires mono‑contrat sont en voie de disparition; ils sont souvent repris par des groupes détenteurs de plusieurs marques et par conséquent de multiples contrats.

*Définition Association nationale pour la formation automobile (ANFA)

 



 La CFTC d'Avis obtient le paiement des heures de nuit

Un article de Raymond Capodanno publié dans Miroir social

Lire l'article ]